Laguardia


  • Laguardia et ses alentours peuvent être définis comme un énorme Musée Anthropologique et Historique, où chaque pierre, chaque muraille ou chaque maison seigneuriale témoigne de siècles et de siècles d’histoire, de guerres et de différentes civilisations. Laguardia est une jolie ville située dans les hauteurs de la province d’Alava.Elle fût fondée au Xème siècle pour défendre le royaume
    de Navarre contre le royaume de Castille.

  • Le Moyen-Âge, est sans aucun doute la période historique qui représente le mieux l’image de Laguardia actuelle, en plus de son passé défensif dont provient son nom initial de « La Garde de Navarre », c’est à cette époque-là, concrètement en 1164 que Sancho VI concéda à La Guardia le titre de ville et par la même une série de privilèges pour ses habitants qui rendit possible son expansion.

  • La fortification du village entreprise par Sancho le Fort marque la fonction militaire de la commune et nous permet de nos jours d’observer les remparts (XVIIIème siècle), qui communiquent avec l’extérieur par le biais de 5 portes et qui conduisent à une vieille ville très bien entretenue et pleine de charme.

  • L’Église de Sainte-Marie des Rois mérite une mention particulière pour le visiteur : de style éclectique avec une façade Renaissance et un portail gothique du XIVème siècle, dont la polychromie est unique dans tout le pays de part son exceptionnel état de conservation.

  • L’Église de Saint-Jean-Baptiste, la Mairie, « La Casa de la Primicia », édifice préservé le plus ancien de Laguardia et la Tour Abbatiale, ancien château défensif reconverti en clocher, complètent un intéressant parcours dans l’histoire et dans l’art qui suintent de chaque pierre de cette ville ; c’est sans doute ça qui fait sa magie.

  • À Laguardia, un fait particulier attire notre attention : le sous-sol est creux. La raison : les « bodegas » ou caves creusées sous les maisons et sous les rues. On se croirait dans des catacombes romaines, …

  • Pour pénétrer jusqu’aux origines de nos ancêtres vivant anciennement sous ces latitudes, visitez les fouilles archéologiques du village protohistorique de La Hoya, qui datent du XVème siècle avant Jésus Christ, où l’on peut commencer, suivant un ordre chronologique à revivre la préhistoire. C’est un des gisements les plus importants du Pays Basque. On peut aussi suivre la route des dolmens à travers la chaine de Montagnes de Cantabrie ou terminer par un grand saut dans le temps en visitant le gisement romain appelé «Les piles du chemin de Logroño », ancien atelier de céramiques.

Comments are closed.